Grossesse

Comment s’évacue une fausse couche ?

La fausse couche est l’expulsion d’une grossesse au premier trimestre comme au stade avancer. C’est une chose qui arrive naturellement aux femmes (1 fois au moins) et qui peut passer inaperçue ou nécessiter une aide médicale. Comment se passe l’expulsion d’un embryon ou de fœtus quand survient un arrêt de grossesse ?

Réaction naturelle de l’organisme

Le corps humain s’autorégule grâce au système de défense immunitaire. Au moins 40% des fécondations aurons été expulsés de l’appareil génital sans laisser de traces. Cependant, une femme peut constater sa grossesse avec un test et peut même se réjouir de l’évolution. Puis avant la barre du 1 trimestre, il aura une interruption. Ça peut se manifester par des saignements abondants suivis de douleur plus ou moins aiguë. Puis au bout de quelques heures, le sac embryonnaire sera décollé et peut être évacué très naturellement. En terme mécanique, cela est dit l’expulsion spontanée.

A voir aussi : Quand faire un test de grossesse précoce ?

Toutefois, si la patiente ne supporte pas les douleurs et que l’évacuation prend assez de temps, elle peut se rapprocher d’un médecin pour trouver de l’aide.

Par l’aide des médicaments

Le médecin va orienter la patiente vers un gynécologue. Ce dernier, après avoir réalisé une échographie obstétricale, pourra confirmer l’état réel de la grossesse. Ainsi, il peut administrer un médicament qui permettra de contracter l’utérus. Généralement, le traitement passe par la prise de médicaments (misoprostol, mifépristone, gemeprost) qui se prennent par voie vaginale, buccale ou sublinguale.

Lire également : Quand le placenta se met-il en place ?

Ce traitement est efficace dans le cas ou permet d’accélérer les contractions de l’utérus et de favoriser l’ouverture du col, afin que soit évacuée la fausse couche. Cependant, cette méthode ne manque pas d’être très douloureuse. Néanmoins, cela peut être très efficace et l’utérus peut retrouver son repos et son état vide. Les effets secondaires du médicament peuvent s’avérer gênants et le saignement pourra être diminué progressivement pour une durée de 2 à 3 semaines.

Malgré ce type de traitement, les douleurs et saignements abondants peuvent continuer. Il est possible que ce soit la cause des débris qui ne se sont pas décollés de l’utérus. Pour corriger cela, il va falloir faire une intervention chirurgicale.

Évacuation par chirurgie

Généralement, c’est par le curetage que l’évacuation de la fausse couche s’effectue dans presque tous les cas. L’évacuation par chirurgie consiste à extraire tous les éléments non vitaux de la poche utérine. Pour ce faire, la patiente est mise sous anesthésie, puis après l’ouverture du col par un écarteur, un aspirateur est introduit, puis le travail commence. L’action est très douloureuse s’il n’y a pas d’anesthésie.

Après l’évacuation réussie d’une fausse couche, un traitement antibiotique est toujours prescrit à la patiente, pour prévenir des risques d’éventuelle infection.