Professionnels

Que savez-vous sur la clinique mutualiste ?

Une clinique mutualiste est un organisme médical à but non lucratif. C’est une organisation qui défend des valeurs communes telles que l’excellence, la bienveillance et l’innovation. Cependant il y a beaucoup d’autres informations qu’il faut absolument savoir sur cet organisme. Découvrez-les dans cet article.

Clinique mutualiste : Ce que c’est

Une clinique mutualiste est créée et gérée par une ou plusieurs mutuelles de santé. En France, il y en a plus d’une centaine. Il est donc facile d’en trouver d’en trouver dans toutes les régions.

A découvrir également : Qui sont les professionnels de santé liberaux ?

Beaucoup de ces cliniques offrent une hospitalisation de courte durée en médecine, chirurgie et soin obstétrical. D’autres sont spécialistes dans le suivi et la réadaptation de patients. Un nombre considérable d’entre eux disposent des meilleurs spécialistes en santé mentale. Il en existe également qui prennent en charge l’hospitalisation à domicile. Les cliniques mutualistes sont soumises à la charte de la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF). Elles couvrent l’ensemble des soins hospitaliers. Elles garantissent la prise en charge des soins pour : enfants, jeunes, adultes et personnes âgées.

Fonctionnement des cliniques mutualistes

Les cliniques mutualistes ont divers modes de fonctionnement.

A lire en complément : Comment établir un diagnostic médical ?

Hospitalisation à domicile

Les cliniques mutualistes recommandent généralement cette hospitalisation aux patients atteints de pathologies graves (maladies cardiovasculaires, cancer, affections neurodégénératives, maladies infectieuses). Pour une personne âgée atteinte de l’Alzheimer, la famille peut également se tourner vers cette option. Cela permet d’assurer la sécurité du malade.

Soins ponctuels

Ces soins sont l’ensemble des interventions médicales régulières : les traitements complexes comme la chimiothérapie. Ainsi, une équipe médicale intervient au domicile du patient. Un médecin ou un infirmier peut être engagé pour les simples injections quotidiennes.

Soins continus

Une hospitalisation à domicile et une hospitalisation standard doivent être similaires. En cas d’hospitalisation à domicile, un médecin doit réaliser un contrôle quotidien du patient à son domicile. Il est possible d’utiliser des équipements professionnels, si nécessaire. Le médecin pourrait imposer un délai de traitement à domicile. Cependant, si l’état de santé du patient s’aggrave, il doit être transféré dans clinique mutualiste spécialisée dans la prise en charge de sa maladie.

Soins de réadaptation

Ces soins concernent les patients qui viennent de passer un séjour à l’hôpital. Un patient peut retourner chez lui si son état de santé s’améliore. Mais le médecin peut proposer de continuer le suivi à domicile : traitement post-opératoire, pansements complexes et prise de médicaments à risque.

Les cliniques mutualistes en France

Il y a 103 cliniques mutualistes sur le territoire français. Ces cliniques dispensent des soins hospitaliers dans toutes les disciplines. Il y a :

  • 45 cliniques de médecine, chirurgie et obstétrique ;
  • 31 cliniques de suivi et de réadaptation ;
  • 10 cliniques de santé mentale ;
  • 17 établissements d’hospitalisation à domicile (HAD).