Quelles sont les études pour devenir kiné ?

Quelles sont les études pour devenir kiné ?

Discipline paramédicale, la kinésithérapie s’occupe essentiellement du traitement de la douleur. Pour réussir, elle fait recours à la gymnastique médicale et au massage. Parmi les patients qui en ont besoin pour leur rétablissement, figurent ceux qui sont atteints de trouble respiratoire. Alors, souhaitez-vous faire carrière dans ce domaine ? Voici une fiche sur le métier.

Quelles sont les fonctions d’un kinésithérapeute ?

Communément appelé kiné, le kinésithérapeute fonctionne selon une prescription médicale. Les actes qu’il pose préviennent, rétablissent et suppléent l’endommagement des capacités fonctionnelles des patients. Les traitements qu’il met en pratique varient selon l’examen des radiographies et le diagnostic du médecin. Il peut alors s’agir d’exercices, de massages ou de mouvements à réaliser sous sa direction.

A lire également : Comment établir un diagnostic médical ?

Le but de la fonction du kiné est d’éliminer la douleur. Ce professionnel traite les affections bénignes comme les entorses, les lombalgies et le torticolis. Il peut également soigner les traumatismes causés par les accidents. Il effectue un remodelage doux ou intense des muscles tout en utilisant des onguents, des crèmes, le froid ou encore la chaleur.

Quelles sont les formations pour devenir kinésithérapeute ?

Pour devenir kiné, il faut détenir un diplôme d’État de masseur kinésithérapeute. En effet, la formation s’étend sur une durée de 5 ans, dont 1 an de sélection et 4 années de préparation. Elle s’effectue dans l’un des Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie de France. Pour y accéder, vous devez avoir effectué :

A lire également : Quel métier de la santé est fait pour moi ?

  • Un PASS, c’est-à-dire un parcours spécifique ‘’accès santé’’ ;
  • La première année en licence avec option ‘’accès santé en kinésithérapie’’;
  • La première année en licence biologie et STAPS.

Dans les Instituts, la formation se décline en deux cycles de 2 années. Le premier est réservé aux fondamentaux, aux savoirs transversaux tels que l’anglais, méthodologie, et à l’ingénierie de la kinésithérapie. Le second cycle, quant à lui, est le pré professionnel. Il permet aux étudiants d’avoir des notions approfondies sur les thèmes précédemment évoqués. Il les prépare également à l’exercice.

Par ailleurs, ceux qui détiennent des diplômes dans des domaines tels que l’infirmerie et la pédicurie peuvent être choisis par voie passerelle. Cela est aussi valable pour les titulaires d’une licence ou d’un master STPAS et d’une licence dans les sciences, technologies, santé. Les sportifs de niveau élevé peuvent être admis en 1ère année de formation en masso- kinésithérapie, s’ils ont eu à valider une 1ère année universitaire. Enfin, les personnes victimes d’un handicap de cause visuelle ont la possibilité de suivre une année spécifique. Cela leur permettra d’accéder à la formation donnant au diplôme d’État de masseur- kinésithérapeute.

woman in black and white tank top

Quel est le salaire du kiné ?

Dans la fonction publique hospitalière, le salaire du kiné est évolutif. En effet, après une année de carrière, il perçoit mensuellement 1 983 € net. Après 5 années, sa paie mensuelle est de 2 224 € net. Après 20 ans de carrière révolue, son salaire va à 3 133 € net. À la fin de sa carrière dans le public, il est à 3 552 € net par mois. Par ailleurs, une négociation du salaire est envisageable selon les compétences du kiné. Un stage ou une formation spécifique peut également permettre à ce dernier de gagner plus d’argent. À cet effet, il faut préciser que les honoraires des kinés sont encadrés par l’État selon les soins prodigués.

Au cas où il exercerait sa fonction en libéral, ses revenus dépendront, en grande partie, du nombre de patients à prendre en charge. Bien qu’il doive, en début de carrière, investir dans l’achat de matériel, le jeune kiné peut bien gagner sa vie.

Quid de l’évolution de carrière d’un kinésithérapeute ?

Après 4 ans d’expérience professionnelle au sein des hôpitaux, le kiné peut, en 2 ans, préparer le diplôme de directeur de soins. Le cas contraire, il peut effectuer une formation d’un an pour obtenir un diplôme de cadre de santé. Dans l’un ou l’autre des cas, ces parchemins lui permettront de devenir formateur d’étudiants ou d’accéder à un poste d’encadrement au sein d’un service.

S’il le souhaite, il peut se spécialiser dans plusieurs domaines tels que :

  • Le sport ;
  • La rhumatologie ;
  • La kinésithérapie équine ;
  • La kinésithérapie respiratoire.

Au cas où il choisirait l’ostéopathie, il obtiendra des dispenses de formation, ce qui lui permettra de passer le DO. Cela revient à 1900 heures sur 4860 que devrait compter une formation de base.