Les professeurs Samir Hamamah et le docteur Elodie Scalici du CHU de Montpellier, ainsi que le docteur Mérigeaud de la société Tridilogy, ont déposé un brevet international d’impression d’embryon humain. Cette impression favorisera l’étude des embryons lors fécondations in Vitro (FIV). Elle pourra remplacer à termes les analyses au microscope beaucoup moins précises. 

Lors d’une fécondation in Vitro, plusieurs embryons sont «préparés » et seulement les plus robustes sont implantés. Grâce à la modélisation 3D, dont la précision est quasiment micrométrique, les spécialistes de la fécondation pourront grandement améliorer les chances de sélection positive d’un embryon préimplantatoire.

889b5053e1_3D_printed_model_brain_epilepsy_Joseph_Madsen_BostonHospitalA Boston, des médecins  ont reproduit en 3D le cerveau d’un jeune garçon atteint d’une grave maladie cérébrale. Face à l’avancée de la maladie, aucun médecin ne voulait tenter l’opération. Les chirurgiens de l’enfant se sont servis de la réplique imprimée en 3D pour pratiquer, sans risque, une première chirurgie, avant d’opérer directement le jeune patient, aujourd’hui sauvé.