Santé

Quel est le salaire d’une auxiliaire puéricultrice ?

Lorsque vous souhaitez vous lancer dans une formation professionnelle, le salaire est l’un des éléments essentiels dont vous devez tenir compte. Toutefois, cela ne doit pas constituer votre principale motivation. En effet, certain métier tels que celui d’auxiliaire puéricultrice nécessite un minimum d’intérêt et d’amour pour ce que l’on fait. Nous vous amenons ici à la découverte du métier d’auxiliaire puéricultrice et du salaire que vous pourrez obtenir en vous orientant vers une telle profession.

Le métier d’auxiliaire puéricultrice, en quoi consiste-il ?

Reconnue une professionnelle de la santé, l’auxiliaire puéricultrice se charge de l’entretien des nourrissons et des jeunes enfants. Ceux-ci peuvent être bien portants, malades ou dans une situation de handicap. L’auxiliaire puéricultrice travaille sous la direction de la sage-femme, de l’infirmier ou de l’infirmière.

A voir aussi : Comment nettoyer le pancréas naturellement ?

Les missions de l’auxiliaire puéricultrice

Selon le lieu où elle est employée, les missions de l’auxiliaire puéricultrice peuvent varier. Lorsqu’elle travaille dans une crèche ou halte-garderie, elle doit accueillir des enfants en bas âge, notamment ceux de 3 mois à 3 ans. Son rôle consiste à leur proposer des activités d’éveil et à les accompagner dans les différentes étapes de leur vie quotidienne. Que ce soit pour la toilette, l’habillage, la nutrition, les jeux, la sieste, etc. Elle assure également l’entretien du matériel et la propreté des locaux.

Dans une maternité, l’auxiliaire puéricultrice sera chargée d’assurer les besoins des nouveaux nés ainsi que des enfants en bas âge. Elle pourra également offrir un accompagnement aux nouveaux parents en leur montrant les gestes de base relatifs aux soins à apporter à l’enfant. Dans un centre hospitalier, l’auxiliaire travaille sous la direction de la sage-femme ou de l’infirmière. Elle est chargée de réaliser des soins de prévention, des soins de maintien, des soins d’éducation pour la préservation ou la restauration du bien-être de l’enfant afin qu’il soit plus autonome.

A découvrir également : Quelles sont les deux fonctions du pancréas ?

Le salaire de l’auxiliaire puéricultrice

À l’instar des missions qui varient d’un complexe médical à un autre, le salaire de l’auxiliaire puéricultrice varie selon la structure dans laquelle elle exerce et de sa position au sein de cette structure. Pour une auxiliaire puéricultrice travaillant dans la fonction publique hospitalière ou territoriale, le salaire tourne autour de 1565,13 euros bruts par mois. Ce montant peut atteindre les 2200 euros lorsqu’elle arrive en fin de carrière. Outre cette rémunération, l’auxiliaire puéricultrice peut également bénéficier de primes et indemnité selon sa situation. Il peut s’agir d’une indemnité de résidence, d’un supplément de traitement familial, d’une prime forfaitaire mensuelle, d’une prime spéciale de sujétions ou de primes en rapport avec les conditions de travail.