Les compléments nutritionnels pendant la grossesse

Les compléments nutritionnels pendant la grossesse

Les effets des carences nutritionnelles peuvent entrainer divers problèmes de santé aussi bien pour la mère que pour le bébé. Heureusement, la supplémentation durant la grossesse permet de diminuer la probabilité que ces problèmes de santé surviennent. Découvrez ici les compléments alimentaires à utiliser durant la grossesse.

Supplémentation alimentaire

La supplémentation est définie comme l’utilisation de doses préalablement définies de micronutriments, généralement sous forme de pilules. Les experts la recommandent aux personnes diagnostiquées avec une carence nutritionnelle, ou appartenant à certains groupes à risque. C’est l’exemple des femmes enceintes.

A lire en complément : Gérer les nausées matinales pendant la grossesse : astuces et remèdes naturels efficaces

Durant la grossesse en effet, le déficit nutritionnel peut poser plusieurs problèmes de santé pour la mère et le bébé. Les compléments alimentaires sont donc recommandés pour éviter cette situation.

Les compléments à utiliser au cours de la grossesse

Il existe une multitude de compléments nutritionnels que la future mère peut utiliser tout au long de la grossesse. Vous trouverez ici quelques-uns des plus répandues.

Lire également : Le rôle capital du sommeil pendant la grossesse : conseils pour une nuit de qualité

Acide folique

Le folate ou acide folique (vitamine B9) joue un rôle essentiel dans la multiplication cellulaire et la croissance des tissus. On associe la carence en acide folique à des malformations du tube neural chez le bébé.

Une naissance prématurée et un décollement placentaire sont également des conséquences. Elle peut aussi entrainer un décès néonatal, une hémorragie postpartum et un retard de maturation du système nerveux.

Iode

L’iode est l’un des composants essentiels des hormones thyroïdiennes et est aussi extrêmement important pour le développement du cerveau. Son déficit pourrait entrainer un retard cognitif et mental du bébé.

L’utilisation d’iode pendant la grossesse n’est cependant pas recommandée chez les femmes ayant des antécédents personnels de pathologie thyroïdienne. Leur apport en iode doit provenir d’une alimentation variée ainsi que du remplacement du sel ordinaire par du sel iodé.

Fer

Le fer est un élément essentiel à la production de globules rouges dans l’organisme. Son déficit est généralement associé à une anémie ferriprive (affecte environ 30 % des femmes enceintes à faible revenu). Ce déficit augmente le risque de faible poids à la naissance, de naissance prématurée et de mortalité néonatale.

Autres compléments en nutrition lors de la gestation

Outre l’acide folique, le fer et l’iode, les femmes enceintes peuvent compléter leur alimentation avec les nutriments ci-après.

Vitamine A, B7, B12

La vitamine A contribue au fonctionnement normal du système visuel ainsi qu’au bon fonctionnement des systèmes immunitaire et reproductif. Certaines études évoquent la possibilité d’une cécité nocturne chez plus de 5 % des femmes enceintes.

La vitamine B7 quant à elle est nécessaire à la production d’énergie et contribue au fonctionnement normal du système nerveux. Elle favorise également la formation de la peau, des ongles et des cheveux.

Oméga 3 et 6

Les Omégas 3 et 6 sont des nutriments qui contribuent au développement cardiovasculaire et cérébral du bébé. De plus, ils permettent aussi de réduire le risque d’accouchement prématuré chez la femme enceinte. Ils sont donc aussi importants pour la mère que pour le bébé.