Quand faire un test de grossesse précoce ?

Quand faire un test de grossesse précoce ?

Il est de coutume de penser à faire un test de grossesse lorsque après un rapport sexuel à risque survient un retard de règles. Mais savez-vous qu’il existe un second test qui change complètement la donne ? C’est le test de grossesse précoce. De quoi s’agit-il ? Quel en est le taux d’efficacité ? Vous en saurez plus dans cet article.

À quelle date s’effectue le test de grossesse précoce ?

Avec un taux d’efficacité avoisinant 99%, le test de grossesse précoce est délicat quoique révélateur. Disponible en pharmacie et en parapharmacie, il se pratique entre près de 6 jours avant la date de retard de règles. Sa particularité réside dans le fait qu’il décèle très tôt et ce même à faible taux l’hormone de grossesse HCG. Il est alors aisé de dire que ce test est un renouveau dans le monde médical. Ce qui est tout le contraire du test de grossesse habituel et connu de tous qui n’est possible qu’après une quinzaine de jours. Le taux d’hormone de grossesse HCG a malheureusement le temps d’augmenter.

A voir aussi : 10 méthodes naturelles pour soulager les maux de grossesse

Comment réaliser le test de grossesse précoce chez soi ?

Il existe différents types de tests (stylets, bandelettes…). Renseignez-vous au préalable avec le pharmacien et prenez le test qui vous sied. Comme tout test de ce genre, il est question d’analyser un échantillon de votre urine. Pour ce faire, lorsque vous serez prête, que ce soit au réveil ou à un autre moment de la journée, suivez les instructions marquées sur le protocole du test. Quelques instants après, vous obtenez vos résultats. S’il est positif, vous devez faire une prise de sang pour avoir la confirmation que vous être enceinte. Par contre, si le résultat est négatif, et que vous avez toujours des doutes, refaites le test 48h plus tard.

Que faire si le test est positif ? 

L’obtention d’un test de grossesse positif vous oblige à passer une série d’examens complémentaires. Le premier et pas des moindres est le test sanguin réalisé par un laboratoire. Son rôle est de quantifier avec plus de précision le taux de l’hormone HCG dans le sang. S’ensuit une échographie supervisée par un gynécologue en début de premier trimestre de la grossesse pour définitivement confirmer votre statut de femme enceinte. À cet instant, le nombre d’embryons bel et bien implantés dans votre utérus sera visible. Cet examen relève d’une importance capitale, car comme étant de l’imagerie médicale, il est possible de dater le début de la grossesse et donc de déterminer une possible date d’accouchement. C’est officiel ! Vous êtes enceintes ! Dès à présent, vous devez être sous suivi médical pour votre bien-être et également celui de votre enfant.

A lire en complément : Le rôle capital du sommeil pendant la grossesse : conseils pour une nuit de qualité

Les différents types de tests de grossesse précoce disponibles sur le marché

Si vous pensez être enceinte, la première chose à faire est de réaliser un test. Aujourd’hui, il existe plusieurs types de tests de grossesse précoce qui sont disponibles sur le marché. Les plus courants sont les tests urinaires vendus dans les pharmacies et supermarchés. Ces tests fonctionnent en détectant l’hormone HCG (gonadotrophine chorionique humaine) présente dans l’urine. Lorsque la fécondation a lieu, le corps commence immédiatement à produire cette hormone pour indiquer au système reproducteur que la femme est enceinte.

Les tests urinaires peuvent être utilisés dès le premier jour où vous manquez vos règles, mais ils présentent cependant quelques inconvénients. Ils ont besoin d’une certaine concentration d’HCG pour montrer des résultats précis et donc, si vous testez trop tôt ou si votre urine est trop diluée, cela peut donner un résultat négatif erroné même lorsque vous êtes réellement enceinte.

Il y a aussi des tests sanguins qui offrent une meilleure précision car ils mesurent directement le taux d’hormones dans le sang. Il y a deux types différents : le test quantitatif mesure directement la quantité exacte d’HCG, tandis que le test qualitatif ne montre que si l’hormone est détectable ou non.

Ceci dit, tous ces tests ont leurs avantages ainsi que leurs limites, ce qui implique qu’il serait toujours conseillé de consulter un médecin traitant afin de confirmer tout résultat positif obtenu par ces moyens.

Les précautions à prendre avant de faire un test de grossesse précoce

Avant de faire un test de grossesse précoce, il y a certainement quelques précautions à prendre en considération. Assurez-vous que la date prévue pour vos règles est bien passée, car les tests précoces risquent de donner des résultats faux négatifs.

Certains médicaments peuvent interférer avec le résultat du test. Si vous prenez des hormones telles que l’HCG, cela peut rendre le test positif même si vous n’êtes pas vraiment enceinte. Certains antibiotiques et autres médicaments peuvent aussi affecter le résultat du test.

Il faut suivre attentivement les instructions fournies dans l’emballage du kit de test. La plupart des kits contiennent une notice détaillée qui explique comment utiliser correctement le produit pour obtenir un résultat fiable.

Si vous décidez d’utiliser un test urinaire, rappelez-vous qu’il faut recueillir votre urine pendant la première miction matinale pour obtenir une concentration maximale d’hormones dans l’urine et avoir ainsi une meilleure chance d’avoir un résultat précis.

Gardez à l’esprit que ces tests sont conçus uniquement pour détecter la présence ou non d’HCG et ne fournissent aucune information sur la santé générale de votre grossesse ou sur sa durée. Si vous obtenez un résultat positif au test précoce avant les retards menstruels traditionnels sans symptômes clairs tels que vomissements ou nausées matinales, il faut prendre certaines précautions avant de faire le test pour obtenir des résultats précis. En tous les cas, une confirmation d’un résultat positif par un professionnel qualifié est toujours conseillée.