Lundi 9 mars à l’OpenMind Kfe, des médecins, des patients, des start-ups, des représentants des grandes entreprises sont venus réfléchir sur l’avenir des applications et objets connectés dans la santé. Les participants ont soulevé les questions posées par le développement de ces objets connectés pour les patients, les soignants et le système de la santé.

DES QUESTIONS POUR LES PATIENTS
Comment garantir 
la fiabilité 
des objets ?
Si les objets font le diagnostic, qui annonce la maladie ?
Comment engager les patients dans la durée ?
Vais-je faire plus confiance au technicien Google qu’au médecin ?
Comment rendre plus humains les objets connectés ?
Pourra-t-on choisir sa marque ?
Quels sont les critères de choix des objets ?
Que deviennent 
les données personnelles 
et comment 
les protéger ?
Comment prendre en compte la réalité des besoins ?
DES QUESTIONS POUR LES MEDECINS
Quelle formation envisager pour savoir exploiter 
les résultats ?
Faut-il créer un label pour les objets et sur quels critères ?
Le médecin sera-t-il responsable 
24 h sur 24 
du suivi du patient connecté ?
Comment faire accepter la santé connectée au corps médical ?
Comment évaluer la fiabilité des données ?
Quelle sera la responsabilité du médecin dans la prescription ?
Les objets connectés vont-il faire perdre ou gagner du temps ?
Comment savoir si le patient saura utiliser un objet connecté ou une appli ?
Qui va former les patients ?
Quels sont les risques pour les patients ? Comment les évaluer ?
Quelle stratégie thérapeutique pour les objets connectés ?
Les objets auront-ils des applications 
en psychiatrie ?
Sera-t-il encore utile de suivre des études de médecine ?
Comment gérer les effets anxiogènes sur les patients ?
QUESTIONS POUR 
LE SYSTÈME 
DE SANTÉ
Qui éduquera les médecins 
et les patients ?
Comment favoriser les usages pour avoir un réel impact sur la santé ?
Devra-t-on rembourser les objets connectés 
et applications 
de santé ?
Quel est le coût acceptable pour le système de santé ?
Quelles économies vont générer les dispositifs numériques ?
Comment utiliser les nouveaux outils pour la prévention ?
Quelle législation pour les objets connectés ?
Les mutuelles vont-elles offrir des objets connectés ?
Certains objets connectés deviendront ils obligatoires comme les vaccins ?

LE FIL DE SOIRÉE VU SUR TWITTER

.

Présentation du programme

Pour poser vos questions, utilisez au choix, le papier, la tablette ou le smartphone…

Les tableaux connectés nous permettent de collecter les questions de participants

Pour garder la santé, il faut bouger !

Entre deux séquences, les participants sont invités à former de nouveaux groupes

Soiré vitamine Débat : la santé connectée

Fiction minute : lecture d’une prospective-fiction écrite par Anne-Caroline Paucot

Experts de la santé, ou non experts… mais beaucoup de geeks connectés dans l’assistance

Et des participants heureux d’être venus…

.