Renaissance numérique propose 16 pistes numériques pour changer la politique de santé.

Dans ce livre blanc, Renaissance Numérique fournit un état des lieux des pratiques internationales et un témoignage d’experts permettant d’analyser les moyens d’action possibles pour que l’acteur public utilise le numérique pour passer d’un modèle de santé curatif à un système préventif.

Parmi les mesures phares de ce rapport, on trouve:

  • Établir un système de labellisation des applications mobiles santé, des objets connectés et des dispositifs machine to machine pour garantir leur fiabilité et permettre leur utilisation par les professionnels de santé
  • Donner aux communautés de patients la possibilité, selon des critères définis, d’obtenir un statut d’association de patients pour leur permettre de devenir des acteurs de la démocratie sanitaire
  • Organiser une concertation nationale avec les acteurs publics, la CNIL, les représentants professionnels des assurances et les associations de patients et consommateurs pour encadrer le risque de pratiques bonus-malus santé par les assurances privées, qui pourraient induire des inégalités dans l’accès aux soin.