Google X, la branche scientifique de Google, travaille sur un projet de petites pilules permettant une détection précoce de la plupart des maladies.

Des nanoparticules se rapprocheront au plus près des molécules à l’intérieur du corps et pourraient ainsi traquer les maladies pour prévenir le patient. Elles mesureront les changements annonciateurs d’une tumeur ou un accident vasculaire cérébral (AVC) par exemple. Un appareil connecté collectera les données récupérées par ces nanoparticules.
« Nous voulons transformer radicalement le diagnostic médical. (…) Nous voulons passer d’un diagnostic réactif, effectué une fois que la maladie s’est déclenchée, à un diagnostic proactif, qui se ferait tout au long de la vie », a expliqué Google X
Si cette technologie détectera de façon précoce les maladies, en parler l’est aussi. Car le travail n’en est encore qu’à ses balbutiements.