L’armée américaine et la firme Lockheed Martin travaillent sur des capteurs pouvant être intégrés dans l’équipement militaire. Ils suivront  la condition physique des soldats.

Les supérieurs auront accès à ces informations. Ils seront  avertis si un soldat est en état critique. Ils prendront alors les moyens nécessaires pour le rapatrier ou le soigner.

Les capteurs évalueront la puissance des chocs reçus. Si ce dernier ne se rend pas compte des dégâts qu’il a essuyés (ce qui peut arriver lorsqu’on est sous l’adrénaline d’un combat), il sera averti et obligé à faire demi-tour.